logo de Kienheim
Rechercher  

Accueil > Vivre à Kienheim > Vie économique > Visite guidée de la ferme Knab du 27 juillet 2018

Visite guidée de la ferme Knab du 27 juillet 2018

Mise à jour : 23 août 2018

Source : les Dernières Nouvelles d’Alsace du 04/08/2018 par P.K.

" Une visite guidée organisée à la ferme SCEA Knab par l’office de tourisme du Kochersberg a séduit petits et grands. Les vaches ont toujours beaucoup de succès, surtout quand elles se laissent toucher.

« Maman, maman, regarde, elle me lèche la main ! » La petite Noémie tend courageusement son bras en direction de Jupette, une brune des Alpes en train de s’alimenter et dont la tête dépasse du box. La fillette ne cache pas sa fierté d’accoster sans frayeur l’animal. Et apprécie visiblement le contact, rendu possible à la faveur d’une leçon de choses « en live » organisée à la ferme SCEA Knab à l’initiative de l’office de tourisme du Kochersberg.

La visite a suscité un grand intérêt chez les onze enfants venus avec leurs parents découvrir l’exploitation, ou plus précisément l’étable installée sur les hauteurs de Kienheim car la balade vers les vignes a été sagement différée pour cause de canicule.

Le cours magistral débuta avec les explications distillées avec beaucoup d’enthousiasme par Valérie Knab, maîtresse des lieux. Le cheptel de la ferme compte 145 bovins dont 80 vaches laitières, essentiellement des Prim Holstein. Les veaux naissent à l’étable et y séjournent toute leur vie. Chaque animal porte un nom choisi d’après sa date de naissance.

Les questions ont fusé du côté des enfants. Mais Valérie avait réponse à tout. On apprendra ainsi que la vache la plus âgée s’appelle Josiane et qu’elle a dix ans. La vache tachetée s’appelle Irène, c’est une normande Holstein. En moyenne, une vache donne entre 30 et 45 litres de lait par jour ce qui permet une production totale de 3 500 litres à 3 800 l sur deux jours dans l’exploitation (le lait est cherché chaque deuxième jour). La traite est assurée par un robot : une grande découverte pour les enfants et leurs parents, tout comme l’apparition feutrée d’un robot silencieux qui pousse la nourriture vers les boxes des vaches, ou encore l’utilisation d’un brumisateur pour aider les bovins à supporter la chaleur.

« Pourquoi les vaches n’ont pas de cornes ? » a demandé la petite Clara. « On les leur enlève quand elles sont toutes petites pour qu’elles ne se blessent pas quand elles se chamaillent », a expliqué la jeune fermière. Et que mangent les vaches ? « Toute la nourriture provient de chez nous, du foin, du maïs, un peu de colza mais l’herbe ensilée est la favorite des vaches car elle est plus légère à digérer. »

« L’herbe ensilée est la favorite des vaches car plus légère à digérer »

Actuellement, les vaches ne peuvent plus se rendre dans les pâturages. « La sécheresse freine l’herbe dans sa croissance, les prés sont jaunâtres, il n’y a plus rien à brouter » a indiqué Valérie. Mais les vaches produisent toujours du lait. Et on peut même venir tous les jours acheter son lait frais à la ferme, comme au « bon vieux temps ». Même si la démarche tend à s’estomper. Et pourtant le lait frais du jour… Est un pur délice. C’était en tout cas l’avis des enfants à la fin de la visite. "