logo de Kienheim
Rechercher  

Histoire & Démographie

Accueil > Le Village > Histoire & Démographie > Histoire, la suite

Histoire, la suite

Mise à jour : 3 novembre 2008

1912 : Le bistrot rue principale


Avec son clocher trapu aux chaînages d’angles en grès apparent, l’église de Kienheim est caractéristique de la région du Kochersberg. Construite au XVIIIe siècle, à la place d’une église médiévale, elle est dédiée à saint Nicolas.
Un calvaire a été dressé ici en mémoire du soldat Rudolf Reinbolt, incorporé de force dans l’armée allemande et mort en Russie en 1944. Cet enfant du pays était l’un des 130.000 « Malgré-Nous » alsaciens-lorrains.

Un constat fait en 1977 relève qu’avec ses 324 hectares, ses 203 habitants et ses 32 retraités Kienheim se trouvait en face du problème de la survie d’une toute petite commune rurale. Sur une cinquantaine de familles, treize vivaient de l’agriculture sur un terroir trop morcelé. Remplaçant la culture du houblon, celle du tabac était devenue plus rentable. Un vignoble de 45 hectares avait obtenu l’appellation d’origine contrôlée, ce qui permettait la production d’un vin frais et bouqueté.

Devant cette situation, la commune lança, au début des années 80, un projet de lotissement sur une superficie de 12 hectares à flanc de coteau.

Aujourd’hui, Kienheim est devenu un village résidentiel, ayant rompu avec sa vocation traditionnellement agricole.
En 2005, le village s’est encore agrandi avec la construction, dans sa partie haute, du lotissement de la pommeraie situé en lieu et place de quelques hectares de pommiers.