logo de Kienheim
Rechercher  

Accueil > Mairie > Commissions > Âge d’Or > Conférence du 28 mars 2018 sur le diabète de type 2

Conférence du 28 mars 2018 sur le diabète de type 2

Mise à jour : 5 avril 2018

Source : les Dernières Nouvelles d’Alsace du 05/04/2018 par J.K.

" Mercredi dernier, à la salle de Durningen, le docteur Céline Simon, médecin coordonnateur du centre médical de la MGEN de Strasbourg, et Mélanie Winter, étudiante en master, chargée de prévention au centre de santé, ont animé une conférence sur le diabète.

« J’ai proposé cette conférence pour sensibiliser les habitants des deux villages à la pathologie du diabète, qui touche beaucoup de monde en Alsace », a précisé Marie-Thérèse Winter, présidente de la commission Age d’or de Kienheim qui organise de nombreuses manifestations.

Le Dr Simon, médecin généraliste, aussi médecin du sport, est spécialisé dans le diabète et a, à ce titre, initié cinq ateliers gratuits pour les patients diabétiques de type 2. Durant la conférence, elle explique : « Une ceinture abdominale importante, associée à trop de sédentarité, et une consommation excessive de graisse et sucre sont des facteurs favorisants, avec souvent un facteur héréditaire. » C’est une maladie chronique et évolutive, le pancréas s’use. « Je n’aborderai pas le diabète de type 1, une mutation génétique », a-t-elle ajouté.

« Quelle est l’espérance de vie d’un diabétique ? », demande une personne. « La même que pour toute autre, si la maladie est bien traitée. » « Le stress peut-il provoquer le diabète ? », questionne une autre. « On n’en est pas certain, mais il y participe certainement », répond le docteur qui reprend : « Mal équilibré, le diabète entraîne de graves complications des organes, les artères allant vers le cœur, le cerveau, les jambes. Si le sucre reste dans les vaisseaux, les reins, les yeux, les nerfs et même les dents (déchaussements plus rapides) sont attaqués, des contrôles périodiques sont indispensables. »

Selon elle, le régime diabétique n’existe pas. « Il faut utiliser de l’huile d’olive et de colza, un peu de beurre cru et manger équilibré. »

Le diabète est dépisté par une prise de sang. Mélanie Winter présente d’ailleurs les avantages du bilan de santé proposé par la MGEN (pris en charge à 100 % par l’assurance maladie sans avance de frais) et conclut : « La prévention coûte moins cher à la société. » Ce bilan comporte un examen pré-clinique (questionnaire, sang, urine…) et un examen clinique avec rencontre d’un médecin de prévention pour une consultation à partir des résultats.

Gabrielle Fiacre, maire de Durningen, a remis à chacune un panier de légumes de l’AMAP de Kienheim et du chocolat - c’était Pâques - les félicitant pour leur intéressante prestation. Benoît Schmitt, conseiller municipal, représentait Luc Ginsz, maire de Kienheim. "

Portfolio